lundi 11 janvier 2016

Les combattants//2

C'était une seconde séance photo au mois de juin dernier. 
Dans un club de boxe, près de chez moi.
La première séance est ICI


1

2

3

4

5

6

7

Merci au club de boxe!
Merci à Serge, Donovan, Tristan et Alexandre!


dimanche 20 décembre 2015

L'EXPO PHOTO

Une date à noter dans vos agendas! 

Image Contact est une association de photographes amateurs dont je fais partie. Nous avons eu l'idée d'organiser une exposition qui présentera nos photos. Pour enrichir l'exposition et offrir à tous l’opportunité d’une découverte esthétique, nous avons également invité deux photographes actuels de la région Rhône-Alpes connus : JULIE DE WAROQUIER et ERIC FOREY.




L'EXPO PHOTO

Samedi 30 janvier 2016 / 12 h - 19 h

Dimanche 31 janvier 2016 / 10 h - 18 h

Entrée 1 €
Gratuité pour les moins de 18 ans. 

Salle Sidney Bechet de L'ALLEGRO
Place de la République
01700 MIRIBEL

Lyon Bellecour/Miribel = 13 kms




UN SITE EST DÉDIÉ A CETTE EXPOSITION:
 nous attendons vos visites.



UNE PAGE FACEBOOK EST DÉDIÉE A CETTE EXPOSITION: 
On clique, on l'aime... ;-)))



NOUS SERONS HEUREUX D’ÉCHANGER AVEC VOUS! 
En attendant, mon blog prend des vacances...


samedi 19 décembre 2015

D'après une histoire vraie

Quatrième de couverture:


"Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser."

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s'aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d'une époque fascinée par le Vrai.

PRIX RENAUDOT 2015


Ma lecture:

En peu de mots: Delphine (la narratrice/je) est en panne d'inspiration. Elle ne vit pas avec son compagnon (François) qui est animateur et producteur d'une émission littéraire. Elle rencontre L au cours d'une soirée qui devient très rapidement une amie omniprésente. Petit à petit, l'atmosphère devient angoissante, Delphine sent qu'elle ne peut plus écrire, L est là pour l'aider (ou pas?). 
Delphine de Vigan joue à mêler ce qui semble réel et une part mystérieuse de fiction. Où est la limite? Quelle est-elle? Plusieurs passages du roman posent la question de l'inspiration de l'écrivain. Si parfois, on a la sensation que c'est un peu répétitif sur ce point (L insiste et plusieurs échanges questionnent  la distance réel/fiction), le roman est prenant. 
D'après une histoire vraie nous entraîne sur le chemin de la manipulation et de l'emprise (d'une personne sur une autre, de l'auteur sur son lecteur?). Sur ce point, le final est plutôt bien réussi puisqu'on se pose la question: Mais est-ce vrai ou pas? 






lundi 14 décembre 2015

Château de Brissac

Depuis plus d'un an, mon fils est parti habiter vers Angers. L'occasion pour moi d'aller visiter la région! J'y suis allée accompagnée de mes parents. Et hop! Un château! 





Vous connaissez la région?
Des idées de visites et de découvertes à me donner?


samedi 12 décembre 2015

Quinquennat

Quatrième de couverture:

  Favori à l’élection présidentielle, Launay a scellé pendant la campagne un pacte avec son plus farouche adversaire, Lubiak, issu du même parti que lui. Mais Launay rêve de s’inscrire dans la postérité. Alors il change la donne en soumettant au référendum une nouvelle constitution. Une lutte à mort débute entre les deux hommes. Launay décide de se défaire de l’emprise que les services américains ont sur lui. Les alliances de circonstance, soudées avant l’élection, se renversent, et la lutte entre services de renseignement s’intensifie.
Dans cette intrigue vertigineuse et actuelle, Marc Dugain réussit à entrer au plus profond de l’intimité psychologique de ses personnages et de la réalité tragique du pouvoir, là où les raisons de la lutte n’importent plus et où l’élimination de l’autre devient un objectif en soi.

Ma lecture:

Ce roman est un tome d'une trilogie dont je n'ai pas lu la 1ère partie (L'emprise). Ce n'est pas très gênant me semble-t-il. On est dans un monde perfide et manipulateur (le nôtre), un monde de puissants qui se battent pour conserver ou gagner le pouvoir, l'argent,etc... Le roman est une suite de peaux de bananes lancées aux uns ou aux autres par les uns ou les autres. Chaque chapitre offre en abondance la médiocrité des hommes de pouvoir (politique, dirigeants de grandes multinationales, etc...). Finalement, c'est assez lassant, démoralisant, désespérant et triste! Car forcément c'est à l'image de notre société.  J'ai refermé ce livre en espérant que dans le lot, il demeure quelques personnes mues par d'honnêtes valeurs...






lundi 7 décembre 2015

Nos sacs customisés

C'était au mois de juin avec ma classe de Petits/Moyens.



Avec des marqueurs, de l'encre et de grands sacs blancs.

PETITE SECTION:

Avec les petits, il a fallu 2 séances. On a commencé par l'encre (faire des bandes de couleur) puis lorsque c'est sec; des graphismes au marqueur.



MOYENNE SECTION

Avec les moyens, une séance suffit. Commencer par les graphismes au marqueur et terminer par l'encre. 








 EXPO

Nous avons installé nos sacs lors de l'exposition de fin d'année scolaire. 





D'autres sacs par ici:





vendredi 4 décembre 2015

La maladroite

Quatrième de couverture:

"Je voudrais me rappeler Diana, mieux que je ne peux en vrai. Je voudrais me rappeler tout ce que Diana et moi nous n'avons jamais fait ensemble, comme si nous l'avions fait. Parfois j'écoute des musiques de notre enfance, et je voudrais que la musique ne me rappelle rien, parce que nous n'étions pas ensemble, nous n'avons pas vécu la même enfance."

Diana, 8 ans, a disparu. Ceux qui l'ont approchée dans sa courte vie viennent prendre la parole et nous dire ce qui s'est noué sous leurs yeux, institutrices, médecins, gendarmes, assistantes sociales, grand-mère, tante et demi-frère...

Ce chœur de voix, écrit dans une langue dégagée de tout effet de style, est d'une authenticité à couper le souffle. Un premier roman d'une rare nécessité.

Né en 1979, Alexandre Seurat vit à Angers. 

Ma lecture:

Il s'agit d'un texte bouleversant et pourtant d'une écriture retenue (sans misérabilisme, ni sensiblerie exacerbée). Il s'agit d'une écriture précise et pudique. Nous assistons, impuissants à la lente et effroyable disparition de Diana. Au travers des mots de la grand-mère, la tante, des instituteurs ou directeurs d'école, gendarmes et services sociaux... 

Évitez ce livre si vous craignez d'être ébranlé.





lundi 30 novembre 2015

Subitizing en maternelle

Je vous laisse pianoter sur votre clavier pour connaître la définition...


PREMIÈRE SÉANCE
(octobre 2014)

Au coin regroupement: j'installe une couchette avec deux feuilles blanches (où les deux élèves feront leur proposition) et  une barquette de jetons à côté de chaque feuille. 

J'ai une feuille Canson pliée en deux. Dans cette feuille Canson bien à plat, je place une combinaison de jetons (à l'abri du regard des enfants). J'appelle ensuite leur attention et leur demande de bien observer la combinaison de jetons au moment où je la dévoile. Ils ont quelques secondes puis je recache. Qui veut venir refaire pareil?



Quand les deux élèves ont terminé, j'ouvre la feuille pliée en deux et on vérifie:




AUTRE SÉANCE
(janvier 2015)

Cette fois-ci, j'installe de façon à ce qu'il y ait 4 élèves qui passent.



 Voilà la combinaison montrée pendant quelques secondes.
On regarde chaque proposition et on explicite pourquoi c'est bon ou pas!


 Autre exemple:





Cette année j'ai une classe de MOYENS GRANDS.


Cette activité est à faire régulièrement et progressivement (en augmentant la difficulté). Point besoin d'y passer beaucoup de temps.




vendredi 27 novembre 2015

Arrête de bouder

Quatrième de couverture:

"Je vous explique, commence la chèvre de Monsieur Seguin tout essoufflée. Partie faire un tour en montagne, comme à chaque fois dans mon histoire, je batifolais gaiement.
A la nuit tombée, je m'apprêtais à affronter l'animal et à finir dévorée au petit matin, mais cette fois-ci pas de loup. Je l'ai attendu, attendu mais il n'est jamais venu.
- Jamais? Mais que fait-il donc?
- Il boude..."

Ma lecture:

Un album fort sympathique qui fait un pas de côté dans la place attribuée généralement au LOUP dans les histoires pour enfants: Les Trois Petits Cochons des studios Disney, la chèvre de Monsieur Seguin, le Petit Chaperon Rouge... Nous rencontrons ces personnages dans le livre, chacun s'interroge, pourquoi donc le loup ne sort plus de sa maison? Dans ces histoires, le loup joue le mauvais rôle! C'est fini, il s'y refuse, il boude!  
Quoique... 
Finalement...
Après l'insistance de chacun...
La fin bien évidemment remet les choses en place, un loup est un loup, dans cette histoire comme dans les autres! "Rapidement, très rapidement même, le loup mit tout le monde d'accord." 

Je remercie BABELIO et la toute jeune maison d' Editions Les P'tits Bêrets pour l'opportunité de cette lecture! 

D'autres critiques ici:

tous les livres sur Babelio.com