lundi 30 mars 2015

Carnaval

Cela faisait longtemps que je n'avais pas participé à un événement festif pour y photographier les participants. Nous étions SIX membres de notre association IMAGE CONTACT

Si vous deviez n'en garder que 2? Ce seraient lesquelles?

En réalité, je vais en garder 5 pour le blog collectif d'Image Contact.
Il faut faire un choix. 
Vous m'aidez?

1
2
3
4
5
6
7

8

9




10


11

12

13

14

15

16

 
MERCI POUR VOTRE AIDE!
 
PS: n'hésitez pas à aller voir le blog d'Image Contact.




jeudi 26 mars 2015

Une infusion en classe

Nous avons travaillé autour du FROID, du CHAUD, de l'HIVER... Et nous avons donc fait une infusion en classe car j'ai constaté que la plupart des élèves ne connaissaient pas ce mot. Peut-être utilise-t-on le mot "tisane" chez eux? Ou tout simplement qu'il n'y a jamais de préparation d'infusion... Bref, peu importe. 
La première fois, j'ai improvisé avec un sachet d'infusion que j'avais en classe. Pour leur montrer dans l'instant. Quelques jours plus tard, ce fut avec des feuilles de verveine. C'est quand même mieux! Puis ils ont goûté.









Plus tard, (mais assez rapidement quand même!!!) on fait une affiche avec les enfants.
On se rappelle comment on a fait.
C'est dans le couloir.
Ainsi on peut en parler avec les parents, les grands-parents, la nounou... 


lundi 23 mars 2015

Lignes étoilées

Avec les petits de la classe. D'abord peindre des lignes de différentes couleurs puis lorsque c'est sec, coller des étoiles noires... Nous avions fait ces peintures au mois de novembre. 



Les élèves adorent coller!!!




Dans le couloir:



samedi 21 mars 2015

Eldorado

Quatrième de couverture: 

 « Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes. » Pour fuir leur misère et rejoindre l'« Eldorado », les émigrants risquent leur vie sur des bateaux de fortune... avant d'être impitoyablement repoussés par les gardes-côtes, quand ils ne sont pas victimes de passeurs sans scrupules. Le commandant Piracci fait partie de ceux qui sillonnent les mers à la recherche de clandestins, les sauvant parfois de la noyade. Mais la mort est-elle pire que le rêve brisé ? En recueillant une jeune survivante, Salvatore laisse la compassion et l'humanité l'emporter sur ses certitudes... 

Ma lecture:

 J'ai à chaque fois un grand bonheur à lire un roman de Laurent Gaudé!!! C'est le 3ème que je lis et j'ai bien l'impression que c'est une valeur sûre!

  Puis cette histoire est d'une terrible actualité! C'est fou comme aujourd'hui les "biens" peuvent traverser facilement les frontières pour être vendus, consommés, jetés quand les hommes en sont réduits à la pauvreté et l'exil! Triste réalité. 


Une lecture pour Virginie B


lundi 16 mars 2015

samedi 14 mars 2015

L'amour et les forêts

Quatrième de couverture:


À l'origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte.

Récit poignant d'une émancipation féminine, "L'amour et les forêts" est un texte fascinant, où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement. 
 
 
Ma lecture:
 
 Avec ce livre, j'ai eu du mal au début. Durant le premier chapitre, je ne parvenais pas à trouver un quelconque intérêt à ce qui m'était raconté. Le narrateur écrivain m'ennuyait et pourtant je sentais une curiosité poindre au travers de ce qui était dit de l'histoire de cette femme, Bénédicte Ombredanne. Alors, j'ai refermé le livre, j'ai laissé passer quelques jours, j'ai lu d'autres choses puis je suis revenue vers lui. Je suis passée au chapitre deux. Et je n'ai plus autant ressenti cette sensation ennuyeuse du premier chapitre. 
 
Étrangement j'ai eu parfois du mal à croire cette histoire: une femme qui s'entête et s'enchaîne ainsi avec ténacité auprès d'un homme qui semble si malfaisant et manipulateur alors que par ailleurs elle a pu s’octroyer, un jour, une escapade extra-conjugale d'une paradoxale liberté avec ce qu'elle vit et subit. Cela ne colle pas. Oui, la peur de quitter un homme existe bien sûr, la peur de l'inconnu, de la solitude, mais là, dans ce qui nous est raconté de l'histoire de cette femme, son passé, sa famille, je trouve que cet enchaînement à cet homme n'est pas cohérent avec ce qui nous a été dit de la personnalité de Bénédicte.
 
Il n'y a pas eu entre Bénédicte Ombredanne et son mari une période de totale séduction qui pourrait laisser croire qu'elle a été sous le charme et que ce fut ce charme-là qui l'a mise et laissée sous son emprise...  De la même façon, je n'ai pas cru une seconde à la fin de vie de l’héroïne qui doit supporter son mari dormant dans sa chambre d’hôpital. Pour moi, cette histoire est trop parsemée d'incohérences.
 
Par contre, le livre est superbement écrit!!! 

 
Un livre pour Virginie B





jeudi 12 mars 2015

Ce soir, au ciné...

Seule, avec ma fille, en famille ou avec des amis, j'aime aller au ciné. 



Timbuktu: ce film a résonné d'une façon toute particulière quand je suis allée le voir, c'était le 10 janvier. Il y avait comme une sidération.Vous l'avez-vu? Un film très intéressant! 

Night call: voyeurisme et appât du gain mêlés... L'acteur principal joue sacrément bien, il habite totalement son personnage! 

Whiplash: un excellent film autour d'un jeune batteur qui veut réussir dans la musique! Le final est fabuleux!

A most violent year: Un film qui transmet une atmosphère, une époque. Décors, costumes, photographie vraiment bien! 

Discount: Une comédie c'est sûr mais de vraies questions sur notre société de consommation qui triture les individus et les essore jusqu'à ce qu'ils soient secs! 

Phoenix: un très bon film même si parfois j'ai trouvé que l'actrice principale surjouait un peu trop (vous savez quand on a la sensation que ce n'est pas naturel). Par contre, un final qui est vraiment réussi! 


Bon ciné à vous!

lundi 9 mars 2015

Nos montagnes enneigées

Depuis quelques semaines nous travaillons autour du thème de l’Hiver. Quand j'aurai le temps je vous présenterai cela dans le détail. En amont nous avons travaillé le graphisme de la ligne brisée.

En attendant, voici un travail d'arts plastiques réalisé avec les moyennes sections de ma classe de maternelle.



C'est simple, rapide, très chouette et les enfants ont les yeux qui pétillent en faisant!


 Il suffit d'avoir: feuilles Canson bleu, ciseaux, craie grasse blanche, flocons de neige (préparés à l'avance par les enfants), colle, feuilles imprimées à découper.

1- Sur la feuille Canson, dessiner les montagnes enneigées à la craie grasse
  puis les flocons de neige dans le ciel.

2/ Découper les montagnes.



 
pour 2



3/ Plier les montagnes. Les disposer sur la feuille Canson.
4/ Coller les montagnes.


5/ Coller les flocons de neige.


Voilà, c'est fini.

Ensuite on dispose toutes les montagnes côte à côte pour faire une chaîne de montagnes!


lundi 2 mars 2015

Photo en maison de retraite //12

Je m'en souviens très bien, pourtant ces images datent d'avril 2014... C'était une séance de massage des mains pour le 4ème âge, pour les personnes qui peuvent difficilement participer aux autres animations proposées.

Je me souviens des visages qui s'apaisent, comme s'ils se décontractaient, des visages qui s'ouvrent et esquissent un sourire. Je me souviens des regards qui intenses plongent dans celui de Nelly qui masse doucement et délicatement l'une puis l'autre main. Je me souviens des mots parfois chuchotés et Nelly qui écoute et répond, attentive.


1

2

3

4

5

6

7

8


Et les mains qui tricotent...

9

Si vous voulez me rencontrer lors de ma future expo: infos ICI
Les 7 et 8 mars 2014
à Saint Didier au Mont d'Or
 
 
 
 
A BIENTÔT!