jeudi 18 décembre 2014

Les parents en classe maternelle//2

Pour cette deuxième édition, c'est un lapin qui est venu en classe. L'occasion pour mon élève d'être très fière et heureuse d'apporter dans la classe quelque chose qui vient de chez elle. Et pour nous l'occasion de poser des questions.




Toucher, regarder, questionner...
Découvrir.



Et garder un écrit, des images:


lundi 15 décembre 2014

Les parents en classe maternelle//1

Cette année, je propose aux parents de mes élèves de venir dans la classe. C'est l'occasion de partager, découvrir, s'enrichir les uns des autres! La durée est fluctuante. C'est selon... Cette fois-ci ce fut l'occasion de présenter le tricot à mes élèves. 



La maman de L. est venue dans la classe avec ses aiguilles et ses pelotes. Elle a commencé une écharpe. Les enfants ont touché, regardé, parlé... 


Avec les quelques images faites pendant la séance et d'autres glanées ici ou là, je prépare une feuille qui sera à la fois plastifiée et affichée dans notre couloir et photocopiée pour la mettre dans le cahier de l'élève.


Lorsque l'écharpe fut terminée, la maman l'a rapportée dans la classe et nous l'avons montrée aux élèves. Ce fut l'occasion de reparler du tricot! Puis j'ai trouvé des pelotes de laine dans un cagibi de l'école... Je vous en reparlerai bientôt.


Merci à Sylvie de Matières d'école pour l'excellente idée!


samedi 13 décembre 2014

Quelques minutes de bonheur absolu

Quatrième de couverture:

Une jeune femme s’arrête brusquement sur le trottoir. L’effluve d’un parfum, mélange doux et féerique, lui évoque le passé. Sans cesse rattrapée par les souvenirs protecteurs de son enfance, Cyrille vit dans l’ombre de sa sœur, cantatrice à succès. Sensible et cinglante, elle dévoile son quotidien de sage-femme, sa vie partagée entre la quête et la fuite de l’amour.

Née à Paris, en 1966, Agnès Desarthe est traductrice (anglais) et est l’auteur de nombreux romans. Sont parus en Points : Cinq photos de ma femme, Les Bonnes Intentions, Naissances, Le Principe de Frédelle, Un secret sans importance, qui a reçu le prix du Livre Inter en 1996 et Mangez-moi.

« Agnès Desarthe décrit dans un style velouté des sentiments simples, vrais et profonds. » Télérama

Ma lecture:

 Il y a des écritures face auxquelles je sais être relativement hermétique, des écritures qui n'ont pas la clé pour m'accrocher, m'émouvoir, me séduire, m'intéresser, me surprendre, me retenir, etc... Ce texte en fait partie. Pour autant je n'ai pas refermé le livre et j'ai repéré des moments, des passages qui m'ont retenue, ainsi quelques passages qui concernent  le travail de Cyrille, sa vie quotidienne. Par contre j'ai trouvé factice et forcée la description de ses rapports avec sa famille, sa sœur et ses parents. 
J'ai eu la sensation de demeurer à la surface des choses, on touche du bout des doigts, on effleure. Pourquoi pas? Personnellement j'ai besoin de plus de matière, de plus de teneur et de saveur! J'ai eu trop présente à l'esprit une impression d'histoire factice et creuse. Dommage. Vous l'avez peut-être lu. L'avez-vous apprécié?

Une lecture du samedi pour Virginie B







jeudi 11 décembre 2014

Erró

Actuellement, et ce jusqu'au 22 février 2015, se tient à Lyon une exposition de l'artiste Erró. C'est au Musée d'Art Contemporain. Je ne connaissais pas cet artiste et j'ai été contente de découvrir son  travail. 



J'ai bien aimé toutes ses recherches du début, les découpages, les bricolages, etc... Beaucoup moins les grandes toiles présentées à la fin avec des supers héros. Probablement parce que je suis peu sensible aux dessins de certaines BD. 

Par contre il a fait pleins de toiles qui intègrent l'iconographie politique ou publicitaire: des images de Mao, Staline, des images de propagande, des images de pub de cigarettes où là, j'aurais beaucoup aimé avoir les éclairages de vive voix d'un spécialiste! C'est cette partie de l'expo que j'ai vraiment appréciée. 

Il a fait également des tableaux intégrant des œuvres d'artistes connus, on reconnaît le tableau en question mais on n'a pas automatiquement le nom de l'artiste qui vient en tête!!!!



Si vous voulez avoir un autre avis concernant cette expo, l'infatigable curieuse MHF s'y est rendue: ICI.




lundi 8 décembre 2014

Fouras / 3

Je continue avec vous mes balades à Fouras... Au sud de la plage Sud.

Je vous accueille en douceur:

1

La matière m'incite à passer en N&B...

2
3
4

Hop, on change d'endroit...

Toujours à Fouras mais Pointe de la Fumée

5

Oui, ça fait "un peu" cliché:

6

 Et pour vous réchauffer le cœur après toutes ces images en N&B!

Avec le fort Enet à votre droite et le fort Boyard au centre.

7
 
Bonne semaine à vous!

samedi 6 décembre 2014

Le Choeur des femmes

Quatrième de couverture:

Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va m'enseigner mon métier? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.


Ma lecture:

Prévoyez un certain temps pour lire cet énorme pavé de presque 700 pages! Prévoyez également de vous immerger dans un univers très féminin puisque nous sommes emporté(e)s dans un service hospitalier de gynécologie.

J'ai vraiment aimé ce roman. La confusion qui accompagne les premières pages sont intéressantes et bien menées. D'ailleurs, j'ai même relu quelques pages précédentes pour vérifier!!!  Je n'en dis pas davantage pour ne rien dévoiler. Par contre la fin est un brin forcée mais tout au long du roman, je me suis laissée bercer, toucher, émouvoir  par ces histoires de femmes qui consultent le service de Barbe Bleue. Je ne me suis jamais ennuyée!

On sent bien sûr l'écrivain militant de l'accompagnement des femmes (contraception...) Martin Winckler avait également eu grand succès avec La maladie de Sachs qui avait été adaptée au ciné. Si vous ne le connaissais pas, je vous invite à découvrir son site ICI.

Une lecture pour Virginie B

Bon weekend à vous.

lundi 1 décembre 2014

Fouras / 2

Face à l'océan.

1
A Fouras, je me baladais le long de la côte. 
En vélo, c'est super agréable!

2
Voilà 3 photographies du même sujet. Des ambiances bien différentes.

Au fil des photos, j'avance de quelques mètres...

3
Quelques pas... Et puis:

4
5

Bonne semaine à vous!

samedi 29 novembre 2014

Alphabet

Un bel album proposé par la maison d'édition Palette:


Un livre qui joue avec les lettres, les couleurs, les mots et les sonorités.


Une mise en images par Sonia Delaunay


On choisit une page au hasard, on lit, on rit, on se réjouit:


On sort la peinture, on s'inspire.


On laisse le livre sur un table et les enfants se pressent pour le parcourir.


Une autre fois, la maîtresse lit le texte mais cache l'image...
De quelle lettre s'agit-il?


Et si?
Et si on faisait un livre comme Sonia Delaunay?
On choisirait une lettre, on chercherait des mots...

Un très bel album découvert grâce à Babelio et l'opération Masse Critique!
MERCI

A retrouver en cliquant ici:

tous les livres sur Babelio.com

Un album cette semaine pour Virginie B.


jeudi 27 novembre 2014

Lignes en petite section


Cette année, j'ai une classe composée de 13 élèves de petite section et 13 élèves de moyenne section. 

Pour ce travail, je me suis inspirée d'un tableau de l'artiste YAACOV AGAM.

En amont, il est vu et discuté en classe.

Travail réalisé avec les enfants de petite section, travail en deux étapes.

Première étape: peinture

J'ai imprimé des feuilles A3 avec des rayures. 


 Les feuilles sont fixées au coin peinture de ma classe. Les enfants choisissent une couleur (mais on aurait pu changer à chaque ligne). De même, on peut choisir de faire les lignes dans la hauteur.



Deuxième étape: collage

A l'école, nous avons une machine à découper des ronds. Jusqu'à cette année, je ne l’utilisais pas beaucoup. Là, elle a tout son intérêt!





Nous l'affichons ensuite dans le couloir avec le tableau qui a servi d'inspiration.



Bonne fin de semaine!