lundi 20 octobre 2014

Aller voir les vagues

 Au lieu de tourner en rond...

1
Partir...

2
 Se reposer.

3
Regarder.

4
Regarder les vagues.



A bientôt!

samedi 18 octobre 2014

L'écrivain de la famille


Grégoire Delacourt
L'écrivain de la famille


Quatrième de couverture:
A sept ans, Edouard écrit son premier poème, quatre rimes pauvres qui vont le porter aux nues et faire de lui l'écrivain de la famille. Mais le destin que les autres vous choisissent n'est jamais tout à fait le bon...
Avec grâce et délicatesse, Grégoire Delacourt nous conte une histoire simple, familiale, drôle et bouleversante.


Ma lecture:
Il s'agit de l'auteur de "La liste de mes envies" et effectivement on retrouve sa patte. Un personnage central, une histoire familiale, de courts chapitres, de l'humour, des tristesses et des peines, des exagérations... La lecture est plaisante. Parfois j'ai trouvé que ses exagérations desservaient le roman au lieu de le bonifier. Du coup, je l'ai trouvé inégal. Comme il est vraiment vite lu, on peut se laisser tenter. 

Pour la lecture du samedi chez Virginie B



lundi 13 octobre 2014

Horizontales

C'était une sortie avec quelques membres de l'association IMAGE CONTACT dans le quartier lyonnais de GERLAND. Mais vous ne verrez pas les bâtiments! Je me suis amusée avec la signalisation horizontale. Il aurait presque fallu que je prévoie un balai afin d'écarter papiers et mégots!!!

1

2

3

4

5

Pour l'instant T chez Nikita

Bonne semaine à vous!

samedi 11 octobre 2014

Manuel d'éducation à l'usage des parents

Durant l'été, j'ai écouté une conférence en ligne de ce psychologue. Cette conférence a été donnée dans le cadre de l'Université Populaire de Caen. Ne connaissant pas ce psychologue, j'ai eu envie d'en savoir un peu plus.

L'ouvrage est divisé en 4 parties:
- Quel parent êtes-vous?
- "Il est si petit...": l'autorité de 0 à 6 ans.
- Période de turbulence: de 6 à 13 ans.
- "C'est trop tard?" De 13 ans à...

L' idée centrale de cet ouvrage est d'amener les parents à comprendre que contenir les exigences de son enfant dans les limites du bon sens est lui donner toutes les chances de vivre la frustration inhérente à l'existence le plus sereinement possible et lui éviter de devenir un petit tyran domestique (ou plus tard, social)!

Lui apprendre la frustration au fil de son enfance, c'est le mettre en phase avec le principe de réalité; c'est développer son empathie à autrui et limiter son égocentrisme.

Pour cela, il est nécessaire que les parents ne répondent pas de façon émotionnelle (colère, anxiété, culpabilité, déprime) aux tiraillements des enfants! Ou du moins que les parents parviennent à prendre conscience de la part émotionnelle qui influe dans leurs réponses éducatives.
 Et donc, pour éviter d'être débordé par des réponses "émotionnelles", il s'agit de mettre en place une éducation qui intègre la frustration. 


Vous pouvez consulter quelques pages ICI.

Il s'agit d'un livre lu rapidement et dont le vocabulaire est très accessible. 
Si parfois vous avez quelques hésitations face aux exigences de votre enfant, ce petit livre peut vous redonner confiance! Personnellement je l'ai trouvé très intéressant.
 
Pour voir la conférence:
 
 
 
Une lecture pour Virginie B
 

lundi 6 octobre 2014

Photo en maison de retraite/ 8


Cette photo est extraite d'une séance gymnastique douce en maison de retraite.
C'était le 25 septembre 2013.



Ce weekend, j'exposerai une série de photographies extraites de mes séances en maison de retraite 
aux premières Rencontres photographiques du Rivatoria.

Vous trouverez plus d'informations sur le site ICI



Au plaisir de vous y rencontrer.



samedi 4 octobre 2014

L'ami retrouvé



FRED UHLMAN
L'ami retrouvé

Quatrième de couverture:
   Âgé de seize ans, Hans Schwartz, fils unique d'un médecin juif, fréquente le lycée le plus renommé de Stuttgart. Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l'arrivée dans sa classe d'un garçon d'une famille protestante d'illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l'amitié, tel que le lui fait concevoir l'exaltation romantique qui est souvent le propre de l'adolescence. 
   C'est en 1932 qu'a lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchés par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgart. Les parents de Hans qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l'envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s'efforcera de rayer de sa vie et d'oublier l'enfer de son passé. Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique.

Ma lecture:
  Hans et Conrad sont adolescents et amis. L'un est fils d'une famille juive partisane de l'assimilation, l'autre fils d'une famille qui accueille l'arrivée d'Hitler avec ferveur. Vont forcément apparaître des dissensions et des déchirements. Il existe une suite que je lirai "La lettre de Conrad". 
   Un texte court, simple et percutant que j'ai apprécié. Si vous croisez la route de ce court roman, n'hésitez pas à le lire!


Lectures du samedi pour Virginie B


lundi 29 septembre 2014

Un matin à Lyon

Bain de soleil dans un parc lyonnais:



Au retour de courses:



Deux images d'une balade photo à la fin de l'été... 

Pour l'instant T chez Nikita


samedi 27 septembre 2014

1Q84 Livre 3


Quatrième de couverture:

Sous le double scintillement de 1Q84, le temps s'accélère et les vérités se confondent. La voix du détective Ushikawa s'invite, oscillant entre révélation et menace, sur la trace d'Aomamé et Tengo. D'un reflet à l'autre, dans la clairvoyance hypnotique de ce troisième volet, le passé s'apprête à livrer son chaos au seuil d'un nouveau rêve...

« Pour traverser les miroirs et aller gamberger dans le Grand Ailleurs, le mot de passe tient en quatre syllabes : Murakami. Ce Japonais volant n'a pas son pareil, en effet, pour distiller les nectars d'une œuvre délicieusement somnambulique, de bout en bout hypnotique. »
André Clavel - L'Express 


Ma lecture: 

   J'attendais impatiemment les vacances pour lire ce dernier tome de la trilogie comme pour être au diapason avec le rythme de l'écriture de Murakami, justement sans précipitation. J'ai tardé à vous en parler.

   J'ai retrouvé Aomamé et Tengo avec bonheur et j'ai fait davantage connaissance avec Ushikawa. Aomamé vit recluse dans son appartement et attend encore et encore une ré-apparition de Tengo en haut du toboggan. Elle est enceinte. Comment cela se peut-il que cette petite chose soit advenue? Il faudra bien que vous lisiez ce dernier tome pour connaître le fin mot de l'histoire! Si ce n'est déjà fait!!!

   Comme j'ai aimé l'écriture de Murakami qui étire le temps ou le suspend, le triture et le répète. Quand on a le regard d'Aomamé selon un certain angle, il dévie un peu la minute d'après pour se rapprocher au plus près quelques lignes plus loin. Puis l'action se déplace vers Tengo, elle se répète, pas tout à fait la même ni tout à fait une autre. L'action se prolonge, évolue, se transforme... Puis c'est au tour d'Ushikawa. 

   Mais il n'y a aucun ennui dans cette écriture de la précision au contraire, j'y ai trouvé un immense intérêt!  Au final, j'ai beaucoup aimé cette trilogie pour tout le plaisir qu'elle m'a procuré! Que de pages savoureuses, délicates, sensuelles! 


Une lecture pour Virginie B


jeudi 25 septembre 2014

Anticiper, faire et refaire

Au moment de l'accueil, le matin, une table est réservée aux fiches plastifiées. Ces fiches sont proposées en amont, pendant et après un apprentissage particulier.  Certains enfants repèrent rapidement qu'il y a une nouveauté sur la table et donc s'installent pour s'y exercer: parfois l'enfant comprend d'emblée ce qui est attendu, d'autres fois il expérimente, il tente des choses...

Ces fiches proposent du graphisme, du repérage dans l'espace, des maths... Lorsque j'ai débuté en maternelle, je proposais ces fiches plastifiées juste avant de faire le même travail sur une feuille puis ensuite je les rangeais. Puis petit à petit, pour certaines, je les ai proposées bien avant le jour J et je les ai laissées à disposition après. Anticiper, faire et refaire... Finalement apprendre va bien avec ces trois mots! Quand un apprentissage a été difficile, qu'il demeure des fragilités, l'enfant aime à faire et refaire! 

Ma première année de maternelle, j'avais proposé toutes les fiches de LETTRES et de CHIFFRES proposées par la maternelle de moustache. Puis rapidement, j'ai vu que certaines n'étaient pas forcément adéquates pour anticiper l'apprentissage ou pour réaliser cet apprentissage (alors qu'elles sont intéressantes pour "REFAIRE"). Au fil du temps, j'ai un petit stock de fiches plastifiées. Au fil du temps, j'en délaisse certaines (mais il arrive que les enfants dénichent certaines et y trouvent leur compte).