lundi 23 février 2015

Une journée à Giron

C'était une sortie ouverte à tous les membres d'Image Contact mais étonnamment, nous n'étions qu'entre filles lorsque le jour fut choisi et fixé! Donc nous voilà parties...Une excellente journée avec une météo clémente. La crainte au moment du repas que le ciel ne devienne trop gris mais le soleil est réapparu quand on a eu fini. 

1
2


3

Cela donne envie de découvrir la région et d'y retourner car finalement je la connais très peu.  C'est vraiment très près de Lyon et pourtant bien enneigé. Du coup, c'est un peu compliqué quand on n'a pas de raquettes aux pieds!

4

5

6
7

Pour terminer, l'envie d'un paysage vu différemment:

8

Pastelle vous propose une autre vision sur son blog: ICI

Et voici le lien du blog d'IMAGE CONTACT (et les photos de la sortie): ICI



samedi 14 février 2015

Mourir sur Seine

Quatrième de couverture:

Un meurtre… huit millions de témoins.
Sixième jour de l’Armada. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? Quel scandale dissimulent les autorités ?
Une implacable machination… qui prend en otage huit millions de touristes.
Une course effrénée contre la montre avant la parade de la Seine. L’histoire de la navigation en Seine, stupéfiante et pourtant bien réelle, livre la clé de l’énigme. Les quais de Rouen, le cimetière de Villequier, les rues médiévales de Rouen, le marais Vernier… deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l’imagination.

Michel Bussi est l’un des auteurs de romans policiers les plus lus et les plus primés en France.
Ses romans, des page-turner sans surenchère de détails macabres, parviennent à faire la synthèse entre le meilleur de l’atmosphère des romans policiers populaires français et le rythme des romans à suspense américains.
Et c’est ce que les lecteurs adorent…

Ma lecture:

C'est déjà le quatrième roman de Bussi qui fait escale chez moi et c'est toujours un plaisir de me plonger dans la lecture d'un roman de cet auteur. C'est avec empressement que le soir j'ouvrais mon livre pour retrouver les différents personnages de l'histoire. 

La scène du premier chapitre ne trouve bien sûr sa résolution que vers la fin du roman: une femme est retrouvée morte alors que son mari et sa fille sont allés faire de la plongée dans la Seine. Même si maintes événements ponctuent le roman, cette scène demeure suffisamment énigmatique pour qu'elle reste en tête tout au long de la lecture et nous interroge sur le lien qu'elle peut avoir avec les personnages qu'on rencontre au fil de l'histoire! Parfois, des pistes sont lancées par l'auteur. On sent bien qu'il veut nous harponner et nous faire faire fausse route mais on résiste (ou pas)!  Entre cette scène préalable et la résolution finale, des marins seront assassinés, une journaliste sera trompée, des policiers seront manipulés... 

Le roman est construit en courts chapitres qui invitent à la lecture!!! Le chapitre suivant est-il long? Pas trop... Hop, on s'y lance! Et de chapitres en chapitres, on avance et on s'endort bien tard!
Mention spéciale pour l'objet "livre": c'est rare d'avoir un livre de poche de cette facture avec une couverture et des feuilles de QUALITÉ!!! Donc bravo aux Editions des Falaises (ICI) pour ce choix qualitatif. 

Merci à BABELIO (ICI), organisateur de l'opération MASSE CRITIQUE qui m'a permis de lire ce livre!
Merci aux Editions Des Falaises pour cet ouvrage. 

Retrouvez d'autres critiques du roman sur le site  BABELIO: 

tous les livres sur Babelio.com



lundi 9 février 2015

Penone

Connaissez-vous l'artiste Giuseppe PENONE?

J'aime beaucoup son travail qui tourne essentiellement autour de l'arbre et des feuilles, du végétal. Je n'ai pas hésité à aller au musée de Grenoble pour voir l'exposition qui lui est consacrée car c'est toujours un délice que de rencontrer ses œuvres.

C'est la seconde fois que je vais au musée de Grenoble pour voir une expo (la précédente c'était Giacometti) et c'est chaque fois un plaisir. Le musée est lumineux et spacieux. Peut-être aurais-je aimé voir une exposition plus copieuse? Mais bon, je suis gourmande de découvertes! 

Si vous êtes intéressé, ne tardez pas. L'exposition se termine le 22 février 2015. Toutes les infos sont disponibles ICI

Quelques images:

1/ PENONE Je sens le souffle de la forêt 1968

2

3

4
Cette œuvre est impressionnante. Penone est parti de l'empreinte de son doigt (au centre) et trait après trait a simulé les cernes du tronc. 



5

6

7

8

Je termine avec de la couleur:

Ecrin
2007
Cuir, bronze, or, résine végétale

9

10

11

BONNE VISITE A VOUS!



samedi 7 février 2015

Petit traité de l'abandon

Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose

Quatrième de couverture: 

Être vrai, me dépouiller des masques, oser l’abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans le périple de l’existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du cœur, tout un art est requis. C’est celui-ci que j’ai librement esquissé ici. Comment s’abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l’existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer ?

Ce Petit Traité de l’abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d’assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d’emploi ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer. Ainsi, j’ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple, car le bonheur ne procède pas de l’accumulation mais du dépouillement. C’est la joie qui mène au détachement et non le contraire. D’où cet itinéraire vers l’abandon, né de mes joies et de mes blessures.

A. J.

Né en 1975, Alexandre Jollien a vécu dix-sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées physiques. Philosophe et écrivain, il est l’auteur d’une œuvre qui connaît un succès constant, avec Éloge de la faiblesse (Cerf, 1999, prix de l’Académie française) et, au Seuil : Le Métier d’homme (2002), La Construction de soi(2006), Le Philosophe nu (2010).

Ma lecture:

Plus qu'un résumé ou des impressions, voici quelques extraits:

P35: "Ce n'est pas compliqué."
"Ne pas compliquer les choses. Ne rien surajouter quand les difficultés apparaissent. Sans les nier, il s'agit de retourner au réel, de voir que l'imaginaire, comme un cheval, s'emballe et empire la situation."

P51: Le désir
" Cette pensée sur le désir pourrait simplement consister à m'interroger sur le degré de ce désir de ne pas souffrir dans ma vie. Si j'observe, je constate que ce désir-là est tenace et que, peut-être, il me fait davantage souffrir que la souffrance elle-même. Le désir de ne pas souffrir est tellement présent en moi que je me protège de la vie. Ce faisant, j'empêche ce qui me permettrait de la goûter pleinement, c'est à dire l'abandon."

P62: La détermination
"Je suis déterminé à devenir ce que je suis avec une infinie patience."

P109: La simplicité
"La simplicité, c'est bien davantage que l'acceptation de soi. C'est être avec soi, avec une infinie bienveillance. (...) Il n'y a pas de problème en dehors de l'esprit qui complique tout. Le handicap n'est pas un problème. Il le devient dès que je commence à réfléchir, à comparer, à regretter, à vouloir."


Le site d'Alexandre Jollien: ICI

Une lecture pour Virginie B

jeudi 5 février 2015

Nos skieurs


Avec ma classe, des petits/moyens de maternelle, nous travaillons actuellement autour de l'HIVER: la neige, le froid, etc... Je vous en parlerai plus précisément ultérieurement. Je manque de temps pour partager avec vous tout ce qui se fait dans la classe. 

En attendant voici un travail en arts visuels:
 
- Pour les moyens j'ai utilisé des feuilles CANSON blanches ou noires de format A3
- Pour les petits, j'ai utilisé des feuilles CANSON blanches ou noires de format 24X32
- Peinture bleue et peinture blanche
- éponge découpée
- flocons de neige blancs ou noirs (emporte-pièce). Les élèves peuvent préparer ça en amont. 
- silhouettes découpées des skieurs plus ou moins agrandies selon le format utilisé


SÉANCE 1

J'ai préparé autant de feuilles blanches que de feuilles noires. L'enfant choisi la couleur de feuille. Il encolle et colle la silhouette du skieur. Il tamponne la peinture bleue. Je lui indique d'éviter d'en mettre au bord, de s'approcher du skieur sans le toucher. 


Ensuite, on applique la peinture blanche comme précédemment avec l'éponge. 


SÉANCE 2

Maintenant que la peinture est sèche, il est temps de coller des flocons de neige en papier!



Lorsque tout est sec, nous affichons les travaux dans notre couloir:



Les deux formats de papier:



Voici les silhouettes utilisées:















lundi 2 février 2015

Photo en maison de retraite /11

Depuis plusieurs mois, je photographie les animations proposées dans une maison de retraite toute proche de mon domicile. Ce n'est pas la première fois que je vous en parle! Au fil des mois, j'ai tant photographié que j'ai maintenant des dizaines d'images de personnes âgées. Je me suis fait un document listant chaque personne avec toutes les photos la concernant. Cela représente une soixantaine de personnes! C'est sacrément difficile de choisir 8 images pour le salon auquel je vais participer prochainement... En réalité, j'aurai plus de 8 photographies car j'apporterai un book dans lequel il y a un grand nombre des photographies réalisées.

Voici quelques photos de la séance MANUCURE du 6 mars 2014:

1

2

3

4

5

Voici la liste des animations auxquelles j'ai assisté:


Si vous souhaitez voir les photographies exposées dernièrement: ICI

Si vous voulez me rencontrer lors de ma future expo: infos ICI
Les 7 et 8 mars 2014
à Saint Didier au Mont d'Or


A BIENTÔT!

samedi 31 janvier 2015

L'invention de nos vies

Quatrième de couverture:

Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un «beau mariage»...

Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension.

Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c est la déflagration...

« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu illustre ce roman d une puissance et d une habileté hors du commun, où la petite histoire d un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

Ma lecture:

 Un roman que j'ai plutôt bien aimé car il éveille la curiosité et l'envie de connaître le devenir des personnages.
 Après une enfance auprès d'une mère dévouée, dans une banlieue désargentée, Samir réussit des études de droit et parvient, en écourtant son prénom (de Samir en Sam) et travestissant son histoire personnelle, à intégrer un cabinet parisien prestigieux, pour ensuite s'envoler vers les États-Unis, faire un trait sur son passé et se marier.  Mais.... 
Mais c'était sans compter qu'en France il avait été amoureux de Nina...
Mais c'était sans compter qu'en France il a un demi-frère qui bascule dans l'intégrisme musulman et sera emprisonné dans une célèbre prison...
Mais...
Donc un roman qui se lit bien! 


Pour la lecture du samedi chez Virginie B


jeudi 29 janvier 2015

Jacqueline Delubac

Jusqu'au 16 février 2015, le musée des Beaux Arts de Lyon propose une exposition autour de Jacqueline Delubac qui donna 35 chefs-d’œuvre au musée en 1998. De fait, j'avais déjà vu quelques uns des tableaux présentés,  mais ce fut très agréable de les voir rassemblés ici! 



 Peintures, sculptures, photographies, extraits de films, affiches, robe de haute couture, etc...
Une exposition hétéroclite autour de Jacqueline Delubac.

Deux petites déceptions:

Une exposition un tantinet trop peu éclairée par endroit à mon goût (mais il me semble que c'est très tendance actuellement). C'est parfois tellement sombre qu'on lit difficilement certains cartons. Dommage.

Une exposition un tantinet trop "people" pour moi: j'étais plus intéressée par les œuvres données par Jacqueline Delubac que par les extraits de films ou de magazines la concernant (mais de la même façon, c'est très tendance).



Vous connaissez Jacqueline Delubac?
Actrice.
Née à Lyon.
Mariée à Sacha Guitry puis ensuite à un homme amateur d'art, très fortuné.


UN GRAND PLAISIR POUR LES YEUX:

Plusieurs tableaux fabuleux! Léger, Rouault, Klee, Picasso...

Plus que quelques jours pour vous y rendre!






lundi 26 janvier 2015

Nos cartes BONNE ANNEE

Cette année, j'ai un double niveau dans ma classe: des petites et moyennes sections de maternelle. Du coup, j'ai fait deux cartes de BONNE ANNÉE  différentes.



LA CARTE DE MOYENNE SECTION

ATTENTION: La couleur ROUGE apparaît ici être du ORANGE mais ce que vous voyez ORANGE est en réalité ROUGE. Ce sont les joies de l'image numérique. 



SÉANCE 1

Tout d'abord, les enfants dessinent un bonhomme au marqueur.



Lorsque le bonhomme est dessiné, les élèvent colorient avec de l'encre jaune et de l'encre rouge. 


Jacqueline ou moi-même faisons un cadre autour du bonhomme pour qu'ensuite l'enfant le colore. 






 SÉANCE 2

Le message.
J'ai préparé des petites feuilles avec le message.
Comme nous avons travaillé l'écriture de ces chiffres en graphisme, cela ne pose pas de difficulté.




 SÉANCE 3

L'enveloppe.

J'ai écrit l'adresse sauf le nom du village. Ils ont le modèle et l'écrivent eux-mêmes.
A l'arrière, ils dessinent ce qu'ils veulent au marqueur et ensuite colorent à l'encre.  
Cela fera une enveloppe sympa!



LA CARTE DE PETITE SECTION

SÉANCE 1

Jacqueline a tracé les cadres sur les feuilles de papier. Les formes sont prédécoupées. 
Chacun choisit une couleur de carte puis place les formes pour faire un bonhomme.
Collage du bonhomme puis des formes dans le cadre.








SÉANCE 2

Le message


SÉANCE 3

L'enveloppe



MOT DANS LE CARNET:

J'informe les parents qu'ils vont recevoir une carte de vœux faite par leur enfant à ouvrir en sa présence.